Actualité

Bonne nouvelle : le CNM reconduit ses aides aux professionnels de la musique pour 2021

 

Après deux mois de concertations avec les professionnels de la filière, le conseil d'administration du CNM a validé le 15 mars 2021 le nouveau dispositif d'aides censé aider les compositeurs, auteurs, éditeurs, disquaires et attachés de presse à maintenir la tête hors de l'eau pendant cette crise sanitaire.

 

x

© Photoboyko

 

Par Trax Magazine
En partenariat avec la Electronic Music Factory

 

Aider ceux qui font vivre la musique à survivre à la crise du covid. C'est tout l'objectif du CNM, qui a déjà soutenu près de 5000 projets en 2020. En 2021, alors que les salles de concert et les clubs sont toujours fermés, l'établissement public a décidé de refondre son système d'aides pour mieux s'adapter aux besoins du secteur. Il propose d'abord un fonds de sécurisation des revenus des auteurs et compositeurs doté de 10 millions d'euros et composé de deux volets. D'abord, un fonds de sauvegarde des auteurs compositeurs opéré en partie par la Sacem qui permettra de compenser jusqu'à 60 % des droits perçus sur les années de référence avec un plafond de 60 000 € par an. Autre volet de ce fonds exceptionnel : un programme d'aide aux indépendants, plafonné à 20 % du chiffre d'affaires de 2019.

Le CNM dote également de 115 millions d'euros un nouveau fonds de sauvegarde des entreprises du spectacle de musique et de variétés. Le fonds d'aide aux producteurs et distributeurs phonographiques, tout comme le fonds de sauvegarde des éditeurs, est doté d'un budget de 5 millions d'euros. Cette année, le CNM inaugure également un programme d'aide pour les managers, agents et attachés de presse plafonné à 100 000 € par bénéficiaire.

 

Le CNM, qui a récemment intégré le Bureau Export, le syndicat de disquaires CALIF, le Fonds pour la création musicale (FCM) et le Centre d'information et de ressources pour les musiques actuelles (IRMA) propose également des programmes d'aides sélectives pérennes. L'aide à l'aménagement et l'équipement des salles pourra notamment leur permettre de s'adapter aux normes sanitaires qui s'imposeront sûrement à la réouverture. Les disquaires, qui avaient le sentiment d'être totalement oubliés des dispositifs au printemps dernier, sont ici au cœur d'un nouveau dispositif d'aides trimestrielles plafonné à 12 000 € par enseigne et par an.

 

Retrouvez tous les détails sur les dispositifs d'aide sur le site du CNMPour demander à bénéficier de l'un de ces programmes, il vous faudra créer un espace membre en cliquant ici.

 

C. Laborie

 

23/03/2021