Actualité

Expo "Electro : de Kraftwerk à Daft Punk" - Philharmonie de Paris

 

La Philharmonie de Paris présente une exposition d’envergure sur la musique électronique à travers l’exploration de son imaginaire, ses innovations, ses mythologies ainsi que ses correspondances avec les arts plastiques.

 

Expo Électro à la Philharmonie de Paris

 

À plus de 120 BPM, l’électro fait danser la planète. La jeunesse de Paris ou de Berlin, les clubbers d’Ibiza, les nouveaux punks des teknivals comme les millenials de New York ou de Los Angeles, sans oublier la génération post-révolutionnaire de Tunis ou les gamins des favelas de Rio.

Conçue par Jean-Yves Leloup, journaliste, DJ, artiste sonore.

 

UNE EXPOSITION EXPÉRIENCE

La bande-son immersive, confiée au DJ Laurent Garnier, suit le parcours de l’exposition. Elle revisite l’histoire de l’électro, du disco des années 1970 à la techno futuriste actuelle, sous la forme d’une dizaine de mix thématiques qui synthétisent l’esprit d’une époque à l’aide de classiques, de tubes ou de raretés.

Une expérience sonore immersive, résultat d’une étroite collaboration avec Sonos, plongera le visiteur dans ce voyage au coeur de la révolution électro d’hier et d’aujourd’hui.

Kraftwerk conçoit pour l’exposition une série de vidéos projetées en 3D et diffusées à l’aide d’un son spatialisé.

Jean-Michel Jarre présente un « studio imaginaire » issu de sa collection personnelle de synthétiseurs rares, rendant hommage aux technologies révolutionnaires qui l’ont accompagné au cours de sa carrière.

Daft Punk : à travers une installation inédite inspirée de leur clip « Technologic », le duo met en abyme son univers.

 

UNE JOURNÉE DE RÉFLEXION

Samedi 13 avril - de 9h30 à 18h, en partenariat avec l'INA et la Sacem.
Avec notamment la présentation du Panorama des musiques électroniques en France par Olivier Pellerin (journaliste) et Olivier le Covec (Directeur de la documentation générale et de la répartition, Sacem).

 

Dans le prolongement de l’exposition, cette journée propose une lecture historique, sociologique et esthétique de la musique électronique.
Les témoignages d’artistes, croisés aux analyses des journalistes et chercheurs, permettront d’identifier les codes, les motifs esthétiques mais aussi les mots d’ordre et les pratiques qui ont traversé la culture électro.
L’électro s’est nourrie de tous les genres, et ses caractéristiques : le flux, le sample, la basse rebondie, irriguent désormais l'ensemble de la culture populaire, du cinéma à la publicité.

Cette journée de conférences a été enregistrée et sera bientôt disponible sur le site de la Philharmonie.

 

À VOIR AUSSI :

Prolongez l’expérience sur le Musée en ligne de la Sacem, en parcourant l’exposition « Musiques électroniques : des laboratoires aux dancefloors » également conçue par Jean-Yves Leloup. 

Expo Électro Musée Sacem

 

La musique électronique, qui fait aujourd’hui danser plusieurs générations, possède une longue histoire, souvent méconnue du grand public.
Loin des pistes de danse, elle a été développée au sein de studios de recherche après-guerre et s’est immiscée dans la culture populaire à partir de 1968 à travers le cinéma, le rock, le psychédélisme puis la musique planante.

À découvrir à travers des archives Sacem, des podcasts inédits, et des vidéo de l'Ina...