Rechercher
Initiative of Sacem
Écoutez
la playlist
Les festivals

 

Les festivals de musiques électroniques (techno/house) se concentrent, en nombre, sur 3 régions qui accueillent à elles seules 60% de l’offre : Ile de France, PACA et Occitanie.
Néanmoins, si Nouvelle-Aquitaine et Auvergne-Rhône-Alpes, deux régions traditionnellement festivalières, comptent relativement moins de festivals de musiques électroniques que de festivals de musiques actuelles, elles accueillent certains des plus importants avec respectivement le Big festival et les Nuits Sonores.

Répartition géographique des festivals en France

Les festivals de musiques électroniques (techno/house) sont souvent opérés par des entrepreneurs plus jeunes que ceux des festivals de musiques actuelles. Ils s’inspirent plus volontiers des modèles étrangers, où dominent les structures commerciales. De plus, la méfiance historique des pouvoirs publics pour les musiques électroniques, laissant peu d’espoir de subventions à ses acteurs, n’a pas favorisé le développement des modèles associatifs.

 

Saisonnalité et durée

Plus de 80% des festivals de musiques électroniques ont lieu au printemps et en été et près de 60% en plein air (mêmes caractéristiques que l’ensemble des festivals)
En revanche, les festivals de musiques électroniques ont tendance à être plus courts : plus de 85% durent moins d’une semaine contre 75% des festivals de musiques actuelles.

Saisonnalité et durée des festivals en France

Caractéristiques économiques

Les festivals de musiques électroniques (techno/house) sont de gros festivals, payants et plus portés par des sociétés commerciales que la moyenne des festivals de musiques actuelles.

Caractéristiques économiques des festivals en France
Source Barofest (CNV/IRMA/SACEM) 2015