Actualités
the flaming lips, route du rock 2010

 

La Route du Rock porte toujours très bien son nom. Mais il ne faut pas se fier aux apparences pour autant. La nuit tombée, les scènes du Fort Saint-Père laissent place à des grands noms des musiques électroniques. Cette année, près de la moitié de l’affiche sera électronique. La Route du Rock pourrait-elle bientôt changer de nom ? Réponses apaisées et apaisantes d’Alban Coutoux, programmateur. 

 

Myd

 

Remixer un morceau est un exercice aussi excitant que périlleux. Il faut le décortiquer, le lire autrement, le réinventer. Complexe. S’il n’y a pas de recette toute faite ou de formule magique, Myd – docteur ès production – prodigue ses meilleurs tips

 

Trac

 

Vos mains sont moites, votre cœur bat la chamade. Dans quelques minutes ce sera à vous, mais le trac vous submerge. Comment mieux gérer cette situation ? Peut-on même en tirer bénéfice ? Oui, répond André-François Arcier, président fondateur de Médecine des Arts et auteur de « Le trac : le comprendre pour mieux l’apprivoiser ».

 

SMAC

 

Accompagner, diffuser, équiper : telle est l’ambition des 150 lieux disposant du label « SMAC ». Un mot d’ordre devenu essentiel à la création musicale en seulement 10 ans. Mais une SMAC, c’est quoi ? Et qu’est-ce que ça apporte réellement aux jeunes créateurs ? Réponses d’André Cayot, ex-conseiller pour les Musiques Actuelles au ministère de la Culture et de la Communication. 

 

Technopol

 

Elle est le soutien indéfectible de la scène électronique et de ses acteurs depuis bientôt 25 ans. Mais depuis la création de l’asso Technopol en 1996, la scène a bien changé. Aujourd’hui, face à de nouveaux enjeux, l’association souhaite se réinventer. Nouveau conseil d’administration, nouveaux objectifs… Le point avec son président Tommy Vaudecrane. 

 

Prince

 

Dix ans qu’elles existent et déjà les plateformes de streaming ont eu leurs lots de rébellions, accusées de peu rémunérer les créateurs. Plusieurs d’entre eux ont fait le choix de ne pas apparaitre sur Spotify, Deezer ou YouTube. Retour sur ces artistes insurgés contre les plateformes d’écoute en ligne. 

 

Christophe Caurret

 

Une publicité sans musique serait bien morne. Et ça, Christophe Caurret l’a bien en tête. Depuis vingt ans, il est « music creative director » pour l’agence BETC. Son rôle : trouver LE titre qui fera vivre sa campagne publicitaire. Du côté de l’artiste, avoir son titre dans une publicité – procédé aussi appelé la synchro – peut être un véritable graal pour un.e artiste. Un moyen de se faire connaître très vite, et d’empocher quelques économies pour de futurs albums. Alors que faut-il faire pour « être en synchro », et dans quels pièges ne pas tomber ? Christophe Caurret livre ses secrets. 

 

Justice

 

L’exception culturelle française a la cote : en 2018, nos artistes se sont bien davantage exportés que l’an dernier, avec une croissance de 6,7% par rapport à 2017. Et les talents électroniques Carpenter Brut, Justice, Vitalic, font partie des plus gros succès. Haut les cœurs ! 

 

Jabberwocky

 

On a tous entonné ce titre. C’était en 2013, une publicité pour la Peugeot 208 colle le morceau Photomaton dans l’inconscient collectif, et révèle trois étudiants en médecine du nom de Jabberwocky. C’est l’effet synchro, lorsqu’une musique est la bande-originale d’une publicité. Comment faire ? Assure-t-elle un succès immédiat ? Que faut-il éviter ? Réponses avec Simon Louis Pasquier, de Jabberwocky. 

 

Tomorrowland

 

Il a été élu trois fois « meilleur événement musical de l’année ». Le Tomorrowland, festival majeur de musique électronique dansante en Belgique revient vendredi 19 juillet avec deux week-ends qui s’annoncent mouvementés – rien que pour le plaisir.