Rechercher
Initiative of Sacem
Écoutez
la playlist

Vous êtes Label

Vous souhaitez Produire

Composer votre musique mais aussi l’enregistrer ou la filmer nécessite du matériel, un lieu, des moyens et des partenaires, le tout sans vous tromper dans le statut à choisir et la gestion administrative. Voici l’inventaire des aspects à maîtriser pour bien produire.

Maîtriser la logistique

Que vous organisiez une soirée, un festival ou que vous vendiez des disques, malgré l’ère du digital, il vous faudra encore vous frotter aux aspects physiques des musiques électroniques.

La sonorisation

Évidemment, qui dit son, dit système son. Il y a encore peu de temps, on parlait même de « kilos de son » pour évoquer la puissance d’un sound system. Il va falloir déplacer, transporter, installer, désinstaller, ranger et nettoyer (très important le rangement et le nettoyage, même – surtout – en extérieur : par respect d’abord, et pour ne pas risquer de se le voir facturer a posteriori par le propriétaire).

C’est très prenant, autant en temps qu’en énergie, et en budget ; Il est donc bon d’y penser à l’avance et d’anticiper l’aménagement nécessaire pour mettre un lieu aux normes. De même pour le matériel sonore et l’aménagement de la cabine de DJ (praticables, retours…), du dancefloor (revêtement, parois…), il faut prévoir ce qu’il peut être nécessaire de louer en plus de ce que vous possédez éventuellement.

 

Autre détail à ne pas négliger en matière d’organisation d’événement : l’assurance !

Les tournées

Il est toujours bon signe d’aller jouer loin de chez soi : c’est signe que la carrière décolle ! Mais ce n’est pas sans coût, notamment de transports : que ce soit en voiture, en train ou en avion, il faut surtout ne pas oublier ces frais qui peuvent être élevés au moment de négocier son cachet. D’autant plus à l’étranger où il faudra notamment ajouter le logement, chambres d’hôtels ou locations, et de quoi se nourrir (on parle aussi de « per diem », à savoir ce qui est nécessaire à l’artiste pour se nourrir par jour, de quelques dizaines à quelques centaines d’euros selon sa notoriété).

 

Pensez-y aussi quand vous invitez un DJ étranger pour booster votre soirée. Même s’il est proche de vous et qu’éventuellement il acceptera de loger sur votre canapé, il y a quand même des frais auxquels vous ne couperez pas

    La vente de disques

    Que ce soit sur un stand de merchandising en festival, pour de la vente en ligne ou en magasins, il faut bien que le client final, votre fan, reçoive son disque. Si vous avez un contrat avec un distributeur, c’est la plupart du temps lui qui s’en chargera.

     

    Mais attention à la vente en ligne directe via votre site ou une plateforme comme Bandcamp : il vous faudra trouver où stocker vos disques, après les avoir fait transporter chez vous, puis assumer toute la logistique et les frais d’envois postaux. Là aussi, c’est toute une organisation, assez chronophage de surcroît.

    Maîtriser la logistique